Rapport national France Q3-2021
"Les rénovations, les bâtiments écologiques et les Flex Offices représentent la grande tendance du moment."

Chères lectrices, chers lecteurs,

"Après des baisses significatives liées à la pandémie de coronavirus dans le domaine économique, on constate à présent de nouveau un boom dans de nombreux secteurs. Cette croissance dépasse les prévisions et le taux de chômage se trouve au même niveau qu’avant la crise Lehman. Grâce aux mesures de soutien mises en place, de nombreuses entreprises se portent mieux que jamais. Habituellement très résistant, le marché immobilier doit néanmoins faire face à certains défis, ce que montre également l’évolution du marché des bureaux : la pandémie de coronavirus a entraîné une augmentation significative du télétravail. Les employés sont conscients de ses avantages. Il convient maintenant de concevoir des espaces attractifs afin d’inciter à travailler au bureau. Ces changements sont également mis en évidence par les superficies demandées : les locataires de nouveaux bureaux demandent globalement 20 pour cent de superficie en moins. Cette évolution entraînera également des effets sur le secteur du bâtiment. Les rénovations, les bâtiments écologiques et les Flex Offices représentent la grande tendance du moment. Le marché résidentiel et logistique reste quant à lui extrêmement attractif, et des rendements élevés ont de nouveau été atteints. Globalement, un volume d’investissements de 15 à 16 milliards d’euros a été estimé pour l’année 2021."


Anne-Isabelle Carbonnières

Contact

Mme. Anne-Isabelle Carbonnières
Managing Director France

Téléphone: +33 1 550 484 85
E-mail: Anne-Isabelle.Carbonnieres@Deutsche-Hypo.de

Bilan immobilier français en légère baisse

Alors que le bilan immobilier français s’était inscrit dans la hausse globale pendant le premier semestre, il a enregistré une baisse de 0,8 % pour atteindre 243,4 points lors du troisième trimestre; il s’agit de la baisse la plus importante en comparaison avec les autres pays observés. Après une évolution encore positive en juillet (+2,1 %), des pertes ont été subies en août (-1,1 %) et en septembre (-1,7 %).

L’indice boursier immobilier FTSE EPRA/NAREIT France influence l’évolution

L’évolution négative globale du REECOX France est due principalement au développement de l’indice boursier immobilier FTSE EPRA/NAREIT France et au climat économique. L’indice boursier immobilier FTSE EPRA/NAREIT France s’est considérablement affaibli au troisième trimestre avec une baisse de 6,8 % par rapport au trimestre précédent, et passe de nouveau sous la barre des 3 000 points à la fin du trimestre (2 905,7 points). Après une hausse à deux chiffres, le climat économique a connu une baisse de 1,4 % pour atteindre 111,1 points d’indice lors du trimestre précédent, ce qui s’explique par les pertes de cours des mois d’août (-3,4 %) et de septembre (-1,2 %). En revanche, l’indice de référence français CAC 40 reste stable. Après une légère hausse de 0,2 % par rapport au deuxième trimestre, il atteignait 6 520,0 points à la fin du troisième trimestre.

Synopsis des variables d’entrée et desconjonctures immobilières Q3-2021

Pays

Indice de référence des actions

Indice immobilier

Indicateur conjoncturel

Taux d’intérêt de base

Taux d'intérêt des emprunts d’État sur 10 ans

Q2-2107/2108/21Q3-21Delta (%)
Q2-21 / Q3-21
DE
do
do
eq
eq
eq
356,4
360,1
361,7
354,5
-0,5
GB
eq
up
up
eq
eq
219,9
222,8
222,9
222,9
1,4
PL
up
up
do
eq
up
197,8
198,1
198,7
198,5
0,4
NL
up
do
do
eq
do
204,3
205,5
204,6
203,3
-0,5
FR
eq
do
eq
eq
do
245,0
250,5
247,7
243,4
-0,7
ES
eq
eq
up
eq
do
183,4
184,9
184,7
186,0
1,4