Rapport national France Q3-2019
« La conjoncture française plie sous les troubles politiques et les tendances protectionnistes, mais elle ne brise pas.»

Chères lectrices, chers lecteurs,

Souvenons-nous de la fable « Le Chêne et le Roseau ». Si le chêne se moque du roseau par vents légers, l’arrivée d’une forte tempête change très vite la donne : l’arbre est renversé, tandis que le roseau plie sous les rafales. La conjoncture française est aujourd’hui semblable au roseau : elle plie sous les troubles politiques et les tendances protectionnistes, mais elle ne se brise pas. De même, le marché immobilier n’a pas bronché face à ces inquiétudes jusqu’à présent. Cette année, nous prévoyons un volume record de 35 milliards d’euros sur le marché de l’investissement. L’hiver annoncé depuis si longtemps n’arrivera-t-il finalement pas aussi vite que prévu ? Cela reste à voir. Le marché locatif ne se porte plus aussi bien qu’auparavant. Bien que le niveau soit resté très élevé, les locations ont baissé de 14 % sur le marché de la logistique et de 11 % sur le marché des bureaux. Une évolution qu’il est essentiel de garder à l’esprit.


Anne-Isabelle Carbonnières

Contact

Mme. Anne-Isabelle Carbonnières
Managing Director France

Téléphone: +33 1 550 484 85
E-mail: Anne-Isabelle.Carbonnieres@Deutsche-Hypo.de

REECOX France en plein essor

L’indice REECOX français présente une évolution positive pour le troisième trimestre consécutif. Chacun des trois derniers mois a connu une augmentation : alors que la hausse du mois de juillet (+ 0,1 %) restait peu marquée, cette tendance s’est accentuée en août (+ 0,3 %) et en septembre (+ 0,8 %). Au total, l’indice REECOX France a ainsi gagné 1,5 % au troisième trimestre et s’établit désormais à 234,7 points, soit à un niveau atteint pour la dernière fois en août 2018.

Dynamique positive des marchés boursiers et stabilité du climat des affaires

Cet essor repose principalement sur les marchés boursiers. L’indice de référence français CAC 40 a ainsi de nouveau enregistré une hausse du cours de son action. Avec une augmentation de 2,5 %, il s’établit désormais à 5 677 points, une valeur qui n’avait précédemment été dépassée qu’en octobre 2007. L’indice immobilier FTSE EPRA/NAREIT France a enregistré une croissance significative : au troisième trimestre, il a progressé au total de 6,4 % à 3 898 points. Le mois de septembre (+ 4,0 %) a été marqué par une croissance particulièrement forte, tandis que le mois d’août (+ 2,9 %) a connu une hausse plus modérée et le mois de juillet (- 0,5 %), une légère baisse du cours des actions. Le climat des affaires selon l’indicateur du climat économique (ESI) est resté pratiquement stable, enregistrant une légère baisse de - 0,2 % à 103,9 points, et s’est caractérisé par une faible volatilité.

Synopsis des variables d’entrée et desconjonctures immobilières Q3-2019

Pays

Indice de référence des actions

Indice immobilier

Indicateur conjoncturel

Taux d’intérêt de base

Taux d'intérêt des emprunts d’État sur 10 ans

Q2-1907/1908/19Q3-19Delta (%)
Q2-19 / Q3-19
DE
eq
up
do
eq
do
296,6
296,2
295,4
295,6
-0,3
GB
eq
up
dodo
eq
do
198,9
198,6
192,7
189,5
-4,7
PL
do
up
eq
eq
dodo
186,8
186,5
184,9
185,0
-1,0
NL
up
up
up
eq
dodo
188,4
189,8
189,0
192,0
1,9
FR
up
up
eq
eq
dodo
231,8
232,1
232,8
234,7
1,3
ES
eq
up
eq
eq
dodo
198,0
198,6
199,8
199,0
0,5