Rapport national France Q3-2022
« Toutefois, une période calme est déjà prévisible. »

Chères lectrices, chers lecteurs,

« Nous nous trouvons toujours dans un contexte de marché difficile. Le marché de l’investissement se montre jusqu’à présent fort. Grâce à un volume de 19,7 milliards d’euros au cours des neufs premiers mois de cette année, il est possible d’atteindre une augmentation de 34 pour cent par rapport aux neuf premiers mois de l’année précédente. Toutefois, une période calme est déjà prévisible. Les acheteurs et les vendeurs ne s’accordent actuellement pas sur le thème de la fixation des prix. Ceux qui peuvent se permettre d’attendre le font actuellement : le marché est en attente. Le marché de la location a poursuivi son évolution positive : 1,48 millions de mètres carrés sont non seulement synonyme d’une augmentation de 20 pour cent par rapport à l’année précédente, mais également par rapport à la moyenne décennale. Avec une part d’environ 50 pour cent, le centre-ville reste fortement demandé, mais le secteur de La Défense a également connu une évolution positive avec un résultat de 16 pour cent supérieur à la moyenne sur 10 ans. Nous espérons que la demande de surface de bureaux se maintiendra : tout particulièrement les petites et moyennes entreprises sont à la recherche de surface de bureaux. Il reste intéressant de voir comment les thèmes structurels évolueront au cours des prochains mois. »


Anne-Isabelle Carbonnières

Contact

Mme. Anne-Isabelle Carbonnières
Managing Director France

Téléphone: +33 1 550 484 85
E-mail: Anne-Isabelle.Carbonnieres@Deutsche-Hypo.de

REECOX France atteint avec 2,6 % le taux de perte le plus bas en Europe

L’évolution du REECOX France reste négative. Après une légère hausse en juillet (+2,9 %) le secteur immobilier en France a enregistré de nouvelles pertes en août (-1,9 %) et en septembre (-3,6 %). Globalement, nous constatons un recul de 2,6 % au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, pour atteindre 219,3 points, ce qui correspond toutefois à la baisse la moins importante par rapport aux autres pays européens.

Toutes les variables d’entrée dans le négatif

Après les fortes baisses enregistrées au deuxième trimestre, les baisses subies par les marchés boursiers français ont été relativement modérées au cours du trimestre suivant. Par rapport au trimestre précédent, l’indice de référence français CAC 40 a reculé de 2,7 % pour atteindre environ 5 762 points. La performance positive du mois de juillet (+8,9 %) a été déterminante pour cette baisse modérée, les mois d’août et de septembre qui ont suivi étant une nouvelle fois marqués par des baisses. L’indice boursier immobilier FTSE EPRA/NAREIT France a lui aussi entamé le troisième trimestre avec une nette hausse de 14,1 %. Toutefois, en raison des pertes enregistrées en août (-8,2 %) et en septembre (-11,1 %), le troisième trimestre s’est également terminé de manière négative, avec une baisse de 6,9 %, pour atteindre 2 154 points. Le climat des affaires, tel qu’il ressort de l’indicateur du climat économique (ESI), a également connu une évolution négative, avec une valeur de -5,4 %. À la fin du troisième trimestre, il s’établit désormais à 96,8 points.

Synopsis des variables d’entrée et desconjonctures immobilières Q3-2022

Pays

Indice de référence des actions

Indice immobilier

Indicateur conjoncturel

Taux d’intérêt de base

Taux d'intérêt des emprunts d’État sur 10 ans

Q2-2207/2208/22Q3-22Delta (%)
Q2-22 / Q3-22
DE
do
dodo
dodo
eq
upup
289,8
289,2
278,1
258,9
-10,7
GB
do
dodo
dodo
upup
upup
202,5
195,8
198,1
189,5
-6,4
PL
dodo
do
dodo
upup
up
183,1
181,9
179,4
175,1
-4,4
NL
do
do
dodo
eq
upup
184,8
189,5
183,2
175,8
-4,9
FR
do
do
dodo
eq
upup
225,6
231,9
227,5
219,3
-2,8
ES
dodo
do
dodo
eq
upup
178,4
174,9
175,3
172,9
-3,1